Au gré du vent

Caresse de printemps, caresse d’été,
Une bise légère, une bise jetée,
Au loin, au vent, au gré des courants,
Aux flots et à l’écume qui seront ses parents.

Amour déchu, amour déçu,
Mistral perdant, mais toujours convaincu
De ta voix, de ton éclat, de toi
Ma muse, celle qui emplit mon être de joie.

Robe fluide, coeur léger,
Démarche fascinante, cœur d’ange,
Tu en es un, sans aile. Arrivée
Pour sauver sur cette terre mon âme damnée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s