Je te hais.

Je te hais car tu es arrivée
Sans bruit, sans prévenir
Et dans mon magasin de porcelaine
Tu as tout éclaté.

Je te hais car tu vis
Du secret de mes yeux,
De la danse de tes mains
Et du rire de mon cœur.

Je te hais car tu as envoyé
Au tapis sans un mot
Toutes les promesses faites
Pour endiguer le renouveau.

Tout c’que je m’étais juré
De ne plus jamais revivre,
Tu es la bougie qui tout ravive
Et pour tout ça je te hais.

Je te hais car je me sais
Au détour d’une caresse
D’un baiser, d’un cheveu tombé
Pouvoir t’aimer jusqu’à l’ivresse.

Je te hais car je ne veux plus
De cette souffrance aimée
Que l’on appelle amour
Mais qui n’aime que torturer.

Je te hais car tu as su
Trouver les pansements
Pour que mon muscle atrophié
Reprenne du service dans l’instant.

Je te hais car je ne vis
Ni ne bois plus que tes désirs,
Au point que même mes rimes
Ont choisi la potence.

Je te hais à la vie,
À l’amour et au feu,
À la passion qui m’anime
Quand nous sommes à deux.

Je te hais car tu sais
Que je t’adore encore,
Quand le matin mon cœur
Écoute ton âme éclore.

Je te hais car je vis
De nouveau chaque nuit
Dans l’attente de la prochaine.
Dans l’attente de tes mots.

Je te hais et je te hais,
Je te hais car j’aime ça,
Mais surtout je te hais
Car je t’aime plus que tout ça.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s