300716

Ce manque de confiance qui me brûle
Quand je te sens à côté de moi
T’éloigner vers d’autres éclats
Me pousse à rester coincé dans ma bulle.

Autant en emporte la délicate main
Qui effleure ma joue chaque lendemain.
Autant de doutes qui reviennent en lot
Comme autant de mots qui me maintiennent sous l’eau.

J’ai beau entendre tous tes gestes
Et sentir toutes ces lettres dites
Par ta bouche embrasée de zeste
Y a comme un goût d’erreur subite.
Je t’aime à en crever mon monde
Mais je laisse le vent le consoler
Car pour un je t’aime volé
Combien de vérités immondes ?

Alors je reste dans cette bulle seul
À t’imaginer m’aimer moi.
Et allonger sur ce matelas seul
Je t’aimerais sans émoi.

Je préfère souffrir de ne pas imaginer la suite
Que de savoir de quelles suites je vais être noyé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s