050816

Juste la caresse de ton souffle ardent
Que chaque mot me délivre en brillant.
Qu’un pas de douceur de ton ombre
Suffit à me sortir de la pénombre.

J’accourrais au ciel et aux caves
Te secourir, même si je dois
Me damner pour ça, ta voix
Vaut bien ça, si suave.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s